logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Principales sources d'humidité

Si l'on ne tient pas compte des causes accidentelles (fuites d'eau de canalisations, gouttières, etc.), les trois principales sources d'humidité sont :


Les remontées d'eau du sol

Les murs de fondation d'une maison se trouvent très souvent au contact de l'eau. Ils peuvent être implantés dans un terrain humide et parfois à l'intérieur d'une nappe phréatique. L'humidité pénètre dans le mur de fondation et remonte à l'intérieur de celui-ci par les effets de la capillarité. Si le terrain à proximité du mur de fondation est recouvert d'une barrière étanche (trottoir ou chaussée), l'eau contenue dans le sol ne pourra s'évaporer et le phénomène de remontées capillaires sera accentué.

Les traces d'humidité n'atteignent qu'une certaine hauteur qui dépend de l'équilibre entre le débit des remontées capillaires et celui de l'évaporation. En général, les façades orientées au nord auront des traces d'humidité plus élevées. Le fait de planter de la végétation devant un mur peut priver celui-ci d'ensoleillement et favoriser les remontées d'eau.

L'humidité du sol n'atteint pas uniquement les murs mais également les dallages qui se trouvent en contact avec le sol.
Solutions envisageables :

Enduits régulateurs d'humidité

StancherisEnduit01

Vous trouverez ici un moyen de réguler l'humidité avec des enduits régulateurs d'humidité

 

Exécution d'un drainage intérieur

StancherisDrainage01

 

Vous trouverez ici un moyen de réguler l'humidité avec un drainage intérieur

 

Les infiltrations d'eau de pluie

Les murs des bâtiments anciens sont rarement étanches, les matériaux poreux ainsi que des fissures laissent pénétrer l'eau de pluie. Les principales causes d'infiltration d'eau de pluie sont:

a) Les fissures

b) Les points de jointure entre différents matériaux

c) Les joints de mortier

d) Le vieillissement des enduits

e) Les défauts des menuiseries ou serrureries

Les fissures peuvent avoir des origines diverses tels que tassements différentiels, mise en charge, etc.

Les points de jointure entre les matériaux tels que ossatures bois et maçonnerie sont particulièrement sensibles aux infiltrations d'eau. Les points de construction particuliers de structure (poteaux, chaînages, linteaux, appuis) sont fréquemment sources de fissures et doivent être traités avec soin.

Les joints de maçonnerie en pierre ou de briques de parements se dégradent avec le temps et doivent être réparés.

Les enduits se détériorent au fil des ans, des fissures causées par de phénomènes de retrait et de faïençage apparaissent. En règle général un enduit protège un mur de l'eau de pluie, le piquer pour laisser apparaître la maçonnerie rend le mur plus vulnérable aux pénétrations d'eau. Par contre, il faut se méfier des enduits étanches qui peuvent avoir un effet inverse à celui recherché. L'eau infiltrée dans le mur par une fissure ou par des remontées capillaires se trouve emprisonnée à l'intérieur de celui-ci et ne peut plus s'évaporer si ce n'est par le parement intérieur.

Un mur contre terre subit des infiltrations latérales qui sont apparemment très proches des remontées capillaires. Il faut néanmoins les reconnaître car leur remède est différent. On reconnaîtra l'humidité causée par des infiltrations latérales par le fait que le taux d'humidité du mur est décroissant de l'extérieur vers l'intérieur. Pour les remontées capillaires, le taux d'humidité est le même sur toute l'épaisseur du mur.

Réparation de fissures

Pour l'étanchement de fissures dans des murs et/ou dalles extérieurs, la reprise de joints de dilatations, de remontées d'eau par capillarité, etc. Cliquez-ici

Pour l'étanchement de fissures stabilisées ainsi que béton et maçonnerie poreux cliquez-ici


L'humidité de condensations

La condensation est une source importante d'humidité dans les bâtiments d'habitation. Les principales causes d'humidité de condensation sont:

a) la production de vapeur

b) le chauffage

c) l'aération

En ce qui concerne la production de vapeur d'eau, celle-ci est difficile à limiter dans un logement quel que soit son mode d'occupation. En effet, la respiration d'une personne adulte produit environ 50 grammes de vapeur d'eau par heure, ce qui est suffisant pour saturer une pièce en quelques heures. Une casserole d'eau bouillante, un bain chaud ainsi que la combustion de gaz peuvent saturer une pièce en quelques minutes seulement. Ces éléments montrent que pour maîtriser les phénomènes de condensation, il est préférable d'agir sur le chauffage et l'aération plutôt que sur la production de vapeur.

Le mode de chauffage est un paramètre déterminant dans le processus de condensation, plus la température est basse, plus le risque de condensation est élevé.

Une aération convenable permet de maintenir l'humidité relative à un niveau quasi constant, ce qui évite les risques de condensation. Les traces d'humidité de condensation apparaissent en priorité :

a) Dans les pièces humides comme les cuisines et les salles de bains qui génèrent beaucoup de vapeur d'eau.

b) Dans les pièces mal chauffées ou celles dont le chauffage est intermittent.

c) Dans les pièces ou les endroits mal aérés comme les caves ou même derrière les grands meubles où l'air circule mal.

e) Sur les parois froides comme les parties vitrées ou les murs fins mal isolés.

f) Sur les zones froides comme les ponts thermiques, qui sont des points particuliers de la construction créant une communication du froid entre l'intérieur et l'extérieur. Les premières constructions en béton armé, mal étudiées sur le plan thermiques offraient de nombreux ponts thermiques tels que balcons, linteaux, appuis de fenêtres, chaînages, têtes de dalles non isolées, etc.

Il est a noter que les ponts thermiques sont plus rares dans les bâtiments anciens. On les trouve cependant dans certains ouvrages en pierre de taille comme les balcons ou ceux construits en pierres très dures (granit) qui sont de très bonnes conductrices thermiques. En général, l'humidité de condensation ne se manifeste pas qu'à un endroit précis mais atteint l'ensemble d'un mur voir d'une pièce et également d'un plancher (s'il s'agit d'un plancher froid mal isolé en contact avec un local non chauffé).