logo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pavage

Définition des pavés autobloquants et pavés classiques

Les pavés autobloquants et les pavés classiques sont des pavés en béton préfabriqués destinés à la stabilisation de routes, de chemins et de places. Ils se distinguent comme suit:

Pavés classiques

Les pavés classiques sont dérivés des anciens pavages en pierre naturelle et ont des formes relativement simples.

Pavés autobloquants

Les pavés autobloquants sont issus du perfectionnement des pavés de pierre; l'effet autobloquant provient de la forme spéciale des pavés et améliore le comportement à différentes sollicitations et aux efforts de cisaillement.

Domaine d'utilisation:

L'épaisseur des pavés est choisie en fonction du poids du trafic attendu.

Pavages ouverts aux piétons (par exemple: allées, balcons, terrasses)

Pavés autobloquants ou pavés classiques, épaisseur égale ou supérieure à 4,5 cm.

Pavages ouverts aux voitures

Pavés autobloquants ou pavés classiques, épaisseur égale ou supérieure à 6 cm

Pavages ouverts aux camions

Pavés autobloquants, épaisseur 8 cm et plus

Stancheris_pavage

Tolérances dimensionnelles

Compte tenu de leurs conditions de fabrication, les pavés en béton présentent certaines tolérances dimensionnelles (plus ou moins 1 mm sur la longueur et la largeur et plus ou moins 2 mm sur la hauteur.

Afin de compenser ces tolérances, les consignes suivantes concernant le lit de pose et le jointoiement seront respectées.

Les cotes indiquées sont des dimensions modulaires. Il sera tenu compte des tolérances lors de la pose.

Couche de fondation

La couche de fondation doit être d'environ 25 cm (de cas en cas). Les inégalités de la forme de fondation ne doivent pas dépasser 2 cm sur une longueur de 4,00 ml de long.

Lit de pose

L'épaisseur du lit de pose doit être de 3 cm au minimum et de 5 cm au maximum. Il sera égalisé avant la pose des pavés.

Matériau du lit de pose

Il est important d'utiliser du sable-gravillon (diamètre 3-6 mm ou du gravier diamètre 4-8 mm) car sinon le matériau de jointoiement fin ruissellera dans les interstices du lit de pose. Ce phénomène s'accélèrera sous l'effet de l'eau de pluie. Sans matériau de jointoiement, le pavage ne sera plus stable.

Pose

Les pavés sont posés sur le lit en partant de la surface déjà existante. Il est important que les pavés soient posés dans l'alignement et d'équerre.

Afin d'éviter les variations de teintes dues au mode production, les pavés en provenance de plusieurs palettes seront mélangés.

Joints

Dans le cas de pavés en béton, il sera prévu un joint de 5 mm au maximum en fonction du type de pavés.

En cas de pose serrée de pavés, les pavés seront posés côte à côte sans les caler entre eux.

Un jointoiement au sable est impératif dans tous les cas.

En règle générale, les pavés sont fabriqués avec des distanceurs intégrés. Ces distanceurs ne remplacement toutefois pas le garnissage correct des joints. C'est pourquoi, il est nécessaire de les jointoyer au sable.

Sur des surfaces non carrossables, telles que balcons, terrasses et toits plats, en principe, les joints ne sont pas garnis de sable.

Matériau de jointoiement

Le matériau de jointoiement est choisi en fonction du matériau utilisé pour le lit de pose. Généralement, il est utilisé un matériau de jointoiement sans liant. Le joint ne sera efficace que s'il est entièrement garni de sable. Les matériaux suivants conviennent au jointoiement:

- sable diamètre 0-1, 0-3 ou 0-4 mm

- dans le cas de joints élargis, on utilisera un mélange sable-gravillon de diamètre 0-6 mm.

Jointoiement et tassement par vibrations

Avant de procéder au tassement, les joints sont garnis au moyen du matériau de jointoiement approprié. Ensuite, balayer soigneusement la place. Procéder au tassement (si possible par temps sec) en se déplaçant des bords vers le centre, jusqu'à obtention de la stabilité. Ne pas utiliser de rouleaux compresseur mais plutôt d'une plaque vibrante avec un matelas en matière synthétique qui évitera d'endommager la surface des pavés. Ensuite, il y a lieu de regarnir les joints au moyen du matériau de jointoiement approprié, en procédant par balayage ou par arrosage, voire à l'aide des deux méthodes. Il est recommandé de laisser le reste du matériau de jointoiement sur le pavage pendant un certain temps, afin que les intempéries poursuivent le jointoiement.